Lundi, Gaspard a eu son 1er conseil de classe. La psychomotricienne, l'éducatrice spécialisée, la puericultrice et la directrice du CESAP, étaient réunis pour me parler de Gaspard. Gaspard évidemment était assis sur mes genoux. Compte-rendu donc des 6 mois passés chez eux. Déjà... Comme le temps passe, et file vite! Nous avons bien l'impression de ne pas avoir vu passer l'année scolaire.

Chacune a expliqué comment elles percevaient Gaspard et le voyaient évoluer. Même s'il n'y a pas d'avancées motrices, Gaspard écoute, comprend et communique grâce à ses nombreuses mimiques. Quelle joie pour lui de voir arriver ses bienfaitrices toutes les semaines. 

Je parle au féminin. Au CESAP, ce sont les femmes qui s'occupent de lui. Mais n'en oubliant pas le kiné Marco 2x par semaine. 

A tous, merci de nous entourer, de nous faire avancer!

POUR le développement des soins à domicile et des soins palliatifs. Christine son éducatrice a employé aujourd'hui un terme qui me convient bien en parlant d'enfant démuni. C'est exactement cela, Gaspard est démuni de moyens pour communiquer avec notre monde "normal" ;-)

A nous de favoriser les ressources que nous avons pour communiquer avec lui, en jouant, en chantant, par des caresses et des secrets, par des rires et des comptines. Joie de s'en servir et de voir  l'effet que ces moyens ont sur lui. 

Avec lui, Grâce à lui,  j'écoute et j'entends autrement. 

Les épisodes crispants où Gaspard pleure sans être compris sont quasi-nuls à présent. Adorablement, il pleure pour signifier sa douleur, sa solitude ou sa faim. 

Voilà les nouvelles! On vous embrasse fort, et je confie toutes les intentions que vous avez la gentillesse de nous donner.